Qu’entend-on par additifs alimentaires?

La définition des additifs alimentaires est très précise. Il s’agit de toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi, et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l'alimentation, possédant ou non une valeur nutritive. Leur l'adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique, au stade de la fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage peut raisonnablement être estimée avoir pour effet qu'elle devient elle‑même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant de ces denrées alimentaires.  Ces produits servent à faciliter le processus de fabrication du produit ou à améliorer l’apparence, le goût ou la valeur nutritive des denrées alimentaires.

Les principaux groupes d’additifs sont: les colorants, les agents conservateurs, les antioxydants, les émulsifiants, les gélifiants, les épaississants, les exhausteurs de goût et les édulcorants.

Le développement des additifs est directement lié à l’évolution de l’industrie alimentaire axée, pour sa part, sur les besoins des consommateurs.

 

Pourquoi utilise-t-on des additifs alimentaires? Comment sont-ils réglementés?

Les additifs sont utilisés pour plusieurs raisons.  Leur utilisation n’a pas pour but d’ajouter “pour le plaisir” un tas de substances (chimiques) inutiles : les additifs sont “utiles”.  Ce ‘principe d’utilité’ constitue du reste l’une des conditions de base à laquelle, outre la sécurité, l’additif doit satisfaire pour pouvoir être autorisé légalement.

Les additifs sont, comme expliqué plus haut, notamment utilisés pour améliorer la conservation des aliments (conservants, antioxydants), pour améliorer la présentation (colorants), le goût (agents de sapidité), pour contrecarrer la précipitation, etc.  Par définition, un additif n’est pas nécessairement une substance artificielle d’origine chimique: il peut s’agir d’une substance “naturelle” ajoutée.  L’acide ascorbique (E300) fabriqué par l’industrie et utilisé comme antioxydant, n’est autre que de la vitamine C.

Les additifs sont réglementés au niveau européen, selon le principe de la liste stricte positive : seuls les additifs repris dans cette liste sont autorisés, et ce pour une denrée alimentaire bien précise, et en respectant les doses maximales mentionnées.  Le message est clair : tout ce qui n’est pas légalement autorisé est interdit.

Les additifs sont classés par groupe selon la fonction qu’ils remplissent.  Chacun d’entre eux a un code en vigueur dans tous les pays de l’Union européenne.  Ce code est composé de la lettre E (pour Europe) suivie de trois (ou quatre) chiffres.

L’étiquette mentionne toujours en premier lieu le nom du groupe dont fait partie l’additif, puis le numéro E ou le nom.  Exemple : “colorant : E162' ou bien “colorant : rouge de betteraves ”ou encore “colorant: bétanine”.

 

Les additifs alimentaires sont-il dangereux pour la santé?

Seuls sont autorisés les additifs alimentaires dont la sécurité ne fait pas de doute. Cette sécurité est garantie pour ceux qui traversent avec succès la procédure très stricte d’admission.

Au niveau européen, les risques sont maintenant évalués par l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments et, à l’échelle mondiale, par des Experts de l’OMS et de la FAO.  On détermine une valeur ADI (Acceptable Daily Intake) sur la base du dossier toxicologique.  Lorsque l’on autorise l’utilisation d’une substance dans plusieurs denrées alimentaires, on veille à ce que le consommateur ne puisse, par consommation cumulée, dépasser la valeur ADI.

Ce qui signifie que, quoi que l’on en dise, les additifs sont sûrs.  Le numéro E renvoie au numéro d’autorisation européen attestant ainsi que ledit additif a réussi avec succès l’évaluation de sécurité.  Les additifs pouvant être utilisés dans les denrées alimentaires sont en outre soumis à certains critères de pureté.

Seuls quelques additifs sont susceptibles de présenter chez certaines personnes une intolérance exceptionnelle, comme le sulfite par exemple.  Les sulfites (codes E220 à E228) sont des antioxydants utilisés pour la conservation du poisson, des crustacés, des produits à base de pommes de terre, des raisins secs jaunes, du vin blanc, etc.

 

Related documents