L’OMS définit la santé comme suit : “Health is a state of complete physical, mental and social well-being and not merely the absence of disease or infirmity” (OMS, 1948). Il en résulte que sur le plan de la santé, les aspects physiques, mentaux, et sociaux sont indissociables et s’influencent mutuellement.

Nous connaissons une évolution vers un système de soins de santé dans lequel le patient est traité, dans la mesure du possible, sans être extrait de son milieu naturel. L'hospitalisation effective a uniquement lieu si elle est absolument nécessaire pour le traitement du patient et doit être limitée dans le temps.

C’est dans ce contexte que le travail social se développe. Le travail social a pour objectif d’améliorer le bien-être du patient (et de son entourage) lié à sa santé et son traitement au sein du processus de soin intégré, avec une attention particulière pour les déterminants sociaux du problème de santé du patient.

Le Guide Travail social dans les Hôpitaux  été mis au point en collaboration avec le terrain. L'objectif principal de ce document est une description de la mission et des tâches principales du travail social. En outre, nous prêtons également attention au contexte dans lequel, et la manière dont, le travailleur social effectue ses tâches. La relation entre le travailleur social et le patient et son environnement, les autres prestataires de soins et l’hôpital sont également prises en compte.

Le Groupe de travail 'Service social à l'hôpital'

En 2009, le groupe de travail ‘Service social à l'hôpital' a été créé dans le giron du SPF Santé publique. Ce groupe de travail souhaite avant tout être un organe de réflexion et d'avis en matière de politique de travail social à l'hôpital.
Le groupe de travail est composé d’experts de terrain et de représentants du SPF SPSCAE. Les membres du groupe de travail représentent les hôpitaux au sein de leur région/organisation coordinatrice et se sont engagés à optimaliser la concertation régionale entre les travailleurs sociaux et, si nécessaire, la relancer. Les membres jouent également le rôle d'intermédiaire entre le groupe de travail et la concertation régionale.

Ce groupe de travail a réalisé une note d'avis en mars 2010 qui répertorie les points névralgiques du travail social à l'hôpital et donne des recommandations afin de solutionner ces points névralgiques.

En janvier 2011, le groupe de travail a rédigé un avis au sujet d'un cadre légal pour le travail social dans les hôpitaux, l’ainsi-nommé statut.

 

La Recherche 'Tour d'horizon du travail social'

Le travail social à l'hôpital a des bases très peu scientifiques en Belgique. C’est pourquoi le SPF Santé publique a pris l'initiative en 2009 de financer une recherche. Elle a comme but de répertorier le travail social à l'hôpital (dans les hôpitaux généraux et universitaires). Les objectifs de la recherche sont les suivants :

1. Inventorier les tâches (principales) du travail social à l'hôpital. 
2. Mesurer l'importance des missions principales perçues par le travailleur social individuellement.
3. Mesurer la fréquence avec laquelle les missions principales sont effectuées et le temps nécessaire pour effectuer ces tâches.
4. Déterminer les facteurs qui influent sur la charge du travail social à l'hôpital.
5. La mise au point d'un instrument visant à estimer la charge de travail social dans les hôpitaux.

Les 4 premiers points sont réalisés. Consultez les différents rapports finaux :
"Un tour d’horizon du travail social" : Rapport 2012 - Rapport 2014 - Rapport 2016

 

La fonction de référent hospitalier pour la continuité des soins

La fonction de référent hospitalier pour la continuité des soins consiste à préparer la sortie de l'hôpital des patients pour qui la sortie peut s’avérer complexe et/ou qui présentent un risque de rechute fondamentale après la sortie, et ce avec pour finalité d’éviter cette rechute après la sortie. Cet objectif peut être réalisé en préparant, dès l’admission à l'hôpital, un retour de qualité dans un milieu de vie adapté, familial ou autre, et en favorisant de manière générale la continuité des soins. À cet effet, il convient d'élaborer des processus de collaboration interdisciplinaire dans l'hôpital, de même qu'entre les hôpitaux et les structures extrahospitalières.

La fonction de référent hospitalier se décline en trois niveaux: microscopique, mésoscopique et macroscopique. En général, le niveau microscopique prend en compte les relations individuelles avec le patient. Le niveau mésoscopique vise à oeuvrer dans l'hôpital à la promotion de la continuité des soins. Enfin, le niveau macroscopique englobe toutes les interactions de l'hôpital avec le secteur extrahospitalier et les autorités compétentes. Lisez la définition plus détaillée.

 

 

 

Contact information

Jelle Osselaer
Collaborateur Cellule Soins Médico-légaux

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Place Victor Horta, 40 bte 10
1060 Bruxelles
Tél.: 02/524.86.16