La CITES protège plus de 35 000 animaux et plantes, vivants ou morts, ainsi que leurs parties et produits (peaux, fourrures, plumes, écailles, œufs, ivoire, trophées de chasse, bois, fleurs, meubles, objets d’art, ...).

Ces animaux, plantes et objets concernés par la Convention sont appelés des spécimens.

Les espèces sont inscrites dans trois annexes, selon le niveau de protection dont elles ont besoin.

Chaque Partie à la Convention (pays ayant signé la CITES) désigne un organe de gestion qui délivre des permis d’importation et d'exportation pour les espèces inscrites à la CITES, sur avis d'une ou plusieurs autorités scientifiques. En Belgique, cette tâche est assurée par la cellule CITES du Service Affaires multilatérales et Stratégiques (AMSZ) de la Direction générale Environnement (DG5) du Service Public Fédéral de la Santé publique, de la Sécurité de la Chaîne alimentaire et de l’Environnement.

Pour certaines espèces, le commerce est totalement interdit. Cette interdiction concerne plus de 900 espèces. D’autres espèces peuvent être commercialisées mais sous certaines conditions. Des permis ou certificats sont alors nécessaires.

Pour demander ces documents, veuillez accéder au guichet CITES belge qui rassemble tous les formulaires et documents délivrés par la cellule CITES en Belgique.