La biodiversité, base de la vie sur terre et de nos activités sociales et économiques, forme un réseau complexe qui assure des fonctions naturelles aussi indispensables pour notre planète que la production d’oxygène ou le filtrage de l’eau. La biodiversité procure également une multitude de services (dits services écosystémiques) à l’homme. Nos modes actuels de consommation et de production hypothèquent notre avenir. Ils sont responsables de l’épuisement de nos ressources naturelles, de la biodiversité et des services écosystémiques. Préserver la biodiversité, c’est bien plus que protéger et conserver la nature. C’est aussi veiller à utiliser de manière durable nos écosystèmes et à assurer un partage équitable des avantages et des bénéfices qui sont tirés de l’exploitation des ressources naturelles.

Afin de remédier à cette situation, produire et consommer de façon à la fois durable (sans compromettre l’avenir des générations futures) et équitable (dans le respect de tous) est un enjeu majeur.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan fédéral 2009-2013 pour l’intégration de la biodiversité dans 4 secteurs fédéraux clés, le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement a réalisé une étude intitulée « Modes de consommation et biodiversité: comportements des consommateurs et leurs connaissances et sensibilités concernant la biodiversité ».

L’objectif global de cette étude était d’identifier les mesures à mettre en œuvre par l’Etat fédéral afin d’orienter et/ou de modifier la demande de biens et de services destinés aux citoyens de manière à préserver et à restaurer la biodiversité, les écosystèmes et les services écosystémiques.

Plus concrètement, l’étude a permis de :

• déterminer le niveau de connaissance et de compréhension actuel en matière de biodiversité ;
• identifier les principales sources d’information (actuelles et souhaitées) ;
• identifier les principales préoccupations des belges en matière de biodiversité ;
• mesurer le niveau d’implication et d’engagement (actuels et potentiels) des belges en matière de biodiversité (considération au quotidien, actions personnelles...) ;
• déterminer le niveau de connaissance des consommateurs quant aux marques/enseignes/labels valorisant la préservation de la biodiversité ainsi que le niveau de confiance qui leur est accordé ;
• mettre en évidence les motivations (actuelles et potentielles) et les freins quant à l’adoption de comportements de consommation plus « responsables » ;
• ...
 
L'étude complète et un résumé sont disponibles.