La question des OGM est également suivie (du point de vue de sa dimension environnementale essentiellement) au sein du service Affaires Multilatérales et Stratégiques qui accueille le point focal national du protocole international de Cartagène, relatif à la biosécurité liée à l’utilisation et aux mouvements transfrontières des OGM.