L'impact potentiel des masques de protection sur la santé publique et l'environnement en Belgique : évaluation et recommandations politiques.


À la demande du ministre fédéral de l'environnement, le Conseil Supérieur de la Santé a examiné l'impact sur l'environnement et la santé de l'utilisation des masques buccaux, ce qui lui a permis de tirer les conclusions suivantes :

  1. La protection offerte par les masques buccaux lors d'une pandémie l'emporte largement sur les risques potentiels pour la santé d'une utilisation intensive.
  2. Le gouvernement devrait exiger des fabricants une plus grande transparence sur la composition chimique et la sécurité de leurs masques.
  3. Il est possible de réduire l'impact environnemental de l'utilisation des masques buccaux en investissant à l'avenir dans des masques buccaux en matériau biodégradable ou en envisageant une réévaluation des masques buccaux après leur utilisation.

Certains masques buccaux contiennent de l'argent pour tuer des pathogènes. Pour les professionnels de la santé, qui y sont fortement exposés, leur utilisation est judicieuse. Toutefois, les masques buccaux constituent déjà une excellente barrière physique. L'avantage supplémentaire de l'argent pour le grand public est sans doute assez limité. Toutefois, la quantité d'argent inhalée par les utilisateurs est généralement inférieure aux valeurs critiques pour la santé. Les masques buccaux contiennent souvent du dioxyde de titane (TiO2) comme agent blanchissant. En raison des risques potentiels pour la santé, le Conseil recommande d'interdire le TiO2 dans les masques jetables sur la base du principe de précaution. Des traces d'autres substances nocives ont également été trouvées, mais leur consommation reste généralement très limitée et inférieure à la norme sanitaire. En ce qui concerne l'impact sur la santé des micro et nanoplastiques, des recherches supplémentaires sont nécessaires. Le Conseil Supérieur de la Santé soutient donc la mise en place d'un laboratoire de référence indépendant pour les nanomatériaux.
 
Le présent avis a été rédigé en anglais. La traduction a été réalisée en externe.