La loi de 1997 définit la politique fédérale en matière de Développement Durable et instaure les organes et les outils nécessaires à sa coordination. Les plans fédéraux de développement durable sont des instruments majeurs pour intégrer l’environnement dans les politiques sectorielles menées par l’Etat. Ils poursuivent l’objectif de prendre en compte les dimensions sociale et économique dans les politiques et actions environnementales menées au niveau fédéral. 

En 2010, la loi de 1997 a été modifiée en vue d’établir une vision stratégique à long terme pour le développement durable.

Cette vision est le résultat des contributions de tous les acteurs fédéraux du développement durable (CIDD, CFDD, Task Force du Bureau du Plan, IFDD ) ainsi que de la consultation de la société civile et du Parlement.

Au cours de cet exercice, les mutations sociétales (mondialisation, crise économique, avancées technologiques, les changements climatiques, évolutions démographiques et sociales, …) ont été prises en compte par le gouvernement fédéral. La nature transversale des problèmes et défis engendrés par les nouvelles réalités sociétales requiert la mobilisation de toutes les politiques fédérales (voire de tous les niveaux de pouvoir).

L’objectif des acteurs fédéraux du développement durable est de lancer une démarche intégrée et cohérente en vue de déterminer des visions et politiques allant au-delà du cadre d’une législature. C’est ce que traduit la vision stratégique fédérale du développement durable, à l’horizon 2050