Table des matières 

 1. Qu'est-ce qu'un produit biocide?

Un biocide est un pesticide, constitué d'une ou plusieurs substances actives, qui est destiné à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière, par une action chimique ou mécanique.

Quelques exemples de biocides qu’on l’on peut retrouvez chez soi : un savon antibactérien, un désinfectant pour la cuisine, un insecticide contre les fourmis, les mouches, des granulés anti-souris etc.

Souvent, il suffit de lire l'étiquette d'un produit pour en déduire qu'il s'agit d'un biocide. Des mentions telles que “Détruit des bactéries”, “Désinfectant”, “Détruit les germes” « assainit » etc. supposent implicitement une action biocide.

Tout biocide doit être autorisé par le Ministre fédéral de l'environnement pour être mis sur le marché.

Les biocides présentent tous un risqué plus ou moins important pour notre santé - en particulier celle des femmes enceintes et des enfants - et pour notre  environnement. C'est pourquoi, si vous devez utiliser un biocide, gardez à l'esprit qu'il faut l'utiliser avec beaucoup de prudence, portez une attention particulière aux enfants et aux personnes de l'entourage et respectez scrupuleusement les consignes de sécurité, et cela commence déjà avant l'achat d'un biocide. 

2. Qu'est-ce qu'un pesticide ?

Un pesticide est un terme générique qui regroupe à la fois les produits biocides et les produits phytopharmaceutiques. Tout pesticide doit avoir une autorisation délivrée par les autorités fédérales pour pouvoir être mis sur notre marché. Pour les biocides : voir liste des biocides autorisés

Les produits phytopharmaceutiques sont des produits utilisés pour la protection des plantes (produit de protection des plantes - ppp) : voir site « fytoweb ».

Pour d'avantage d'information: voir la rubrique "Pesticide"

3. En tant que citoyen, quels biocides puis-je utiliser?

En Belgique, les biocides doivent toujours disposer d'une autorisation du Ministre fédéral de l’Environnement avant de pouvoir être mis sur le marché belge par une entreprise. La mention de cette autorisation doit toujours figurer sur l'étiquette, et ceci sous la forme d'un numéro XXXXB ou BE 20XX-XXXX ou XX/IP ou NOTIFXXX. Un numéro terminé par B ou BE ou IP indique que le produit biocide a été évalué sur divers paramètres importants tels que son efficacité et sa toxicité. Un numéro NOTIF signifie qu'il s'agit d'un produit dont les propriétés sont moins nocives et qui ne nécessite pas une évaluation scientifique détaillée.

4. Où puis-je acheter des biocides?

Tout dépend de ce que vous avez besoin, de la cible visée tel que moustiques, mouches, guêpes, acariens, souris, désinfection d’un plan de travail en cuisine, désinfection de l’eau d’une piscine, peinture de protection du bois, anti-algues, anti-salissures pour les coques de bateaux….

Les cibles et les biocides étant aussi variés, on les retrouvent dans tous les types de commerces. Les anti-salissures pour bateau se retrouvent dans des magasins plus spécialisés par contre les insecticides ou les désinfectants sont disponibles dans quasiment tous les supermarchés, les magasins de bricolage ou encore les drogueries.

En outre il existe des  biocides présentant un risque non négligeable pour l’utilisateur (toxique, très toxique, cancérigène, mutagène). Ces biocides sont identifiés comme biocides de classe A et sont exclusivement réservés aux professionnels suivant des modalités très strictes d’agréation pour l’utilisation et d’enregistrement pour la vente. En consequence, les biocides de classe A ne peuvent pas être librement mis en vente auprès des particuliers. Ils doivent aussi être entreposés dans un local de stockage spécial et sécurisé (fermé à clé avec un pictogramme de danger indiquant le risque). Soyez vigilant lorsque vous acheter des biocides et consulter notre site avant l’achat, notamment la rubrique « précautions d’usage».

Dès 2016, le système de biocides de classe A sera remplacé par un nouveau système: le "circuit restreint".

5. Les risques lies aux biocides?

Avant d'utiliser un produit biocide, il importe d'être bien conscient des risques que vous pouvez courir ainsi que les personnes de votre entourage, surtout les enfants.  Les risques sont clairement mentionnés sur l'étiquette sous forme de pictogrammes et d'indications de danger.  Vous y trouvez en outre des indications pour un usage limitant le risque et parfois une notice est jointe contenant des instructions précises.

Si vous respectez correctement toutes les règles, vous pourrez utiliser les biocides en toute connaissance de cause et en gérant au mieux le risque. Pour plus d’information sur les précautions d’usage, consulter le chapitre "usage durable" - "précautions d'usage".

6. Qui puis-je contacter pour des questions sur les biocides?

info.biocides@environnement.belgique.be

 ou au contact center 02/524 97 97

7. Un particulier qui utilise un produit biocide du circuit restreint pour sa piscine privée doit-il s'enregistrer?

Non, l’acte d’autorisation des produits biocides du circuit restreint pour les piscines spécifiera cette dérogation à savoir, l’enregistrement n’est pas obligatoire pour les particuliers qui utilisent les produits biocides du circuit restreint pour leur piscine privée. Pour information : l’enregistrement ne sera possible sur le site du SPF que fin 2016, mais restera toujours non obligatoire.

8. Dois-je m'enregistrer si j'utilise un produit biocide?

L'enregistrement ne concerne que les produits biocides classés dans le circuit restreint. Le circuit restreint regroupe les biocide présentant un risque important pour la santé. Pour identifier les produits biocides qui sont classés dans le circuit restreint, il faut aller dans la liste interactive des biocides autorisés sur notre site web et sélectionner, via le filtre, les biocides du circuit restreint.

Si vous devez utiliser des biocides du circuit restreint, consultez la page  "Circuit restreint" de notre site web.