BeQuinT a créé ce groupe de travail afin d'établir un référentiel proposant des recommandations relatives au développement d'une prescription électronique des composants sanguins dans les hôpitaux belges.

Pourquoi une version électronique ?

La prescription de composants sanguins et la décision de leur administration par un médecin sont les premières étapes du processus transfusionnel. Des algorithmes décisionnels bien conçus sont de nature à faciliter le processus transfusionnel de différentes manières et à différents niveaux, par ex. :

  1. assurer l’authentification du médecin prescripteur et son autorisation de transfuser,
  2. permettre un accès direct aux informations importantes (par ex. les paramètres hématologiques les plus récents) afin de prendre la meilleure décision par rapport à l’indication de la transfusion,
  3. faciliter la consultation de l’historique transfusionnel du patient, des allo immunisations,  de réactions transfusionnelles antérieures éventuelles etc.,
  4. assister l’indication « evidence-based » de la transfusion sur base de certaines recommandations (support de la décision clinique),
  5. faciliter la collecte de données afin d’évaluer et d’améliorer l’utilisation des composants sanguins et les politiques transfusionnelles au niveau des unités de soins, au niveau de l’hôpital, mais aussi au niveau national.

Que trouve-t-on dans le référentiel?

Découvrez le référentiel et les recommandations relatives au développement d’une prescription électronique des composants sanguins.

Ce document est destiné aux comités de transfusion des hôpitaux belges ainsi qu’aux entreprises qui développent ce type de logiciel à leur intention.

Recommandations

Elles concernent essentiellement :

  1. les données utiles qui devraient figurer au niveau de la prescription
  2. interface facile à l’utilisation : comment optimiser l’interface pour faciliter le workflow pour les utilisateurs finals

Les recommandations sont définies aux différents niveaux d’intégration, en fonction de la complexité et de la difficulté du software à développer :

Les niveaux d’intégration peuvent également aider à définir un échéancier pour les différentes étapes du développement/l’achat du software et l’implémentation de la prescription électronique.

Mock-up (maquette)

A titre d’exemple de prescription électronique de composants sanguins, une maquette est présentée dans le référentiel (mock-up = modèle pour le design utilisé pour des démonstrations, des formations, etc. qui permet de tester le design et d’obtenir en retour l’avis des utilisateurs finals). Néanmoins, l’applicabilité et la convivialité pour les utilisateurs finals doivent être testées individuellement dans chaque hôpital.

L’intégration dans le Dossier Patient Informatisé (DPI) et les Belgian Meaningful Use Criteria (BMUC)?

Un certain nombre d’hôpitaux belges ne disposent pas encore d’un vrai DPI intégré et utilisent toujours plusieurs applications intégrées d’une manière plus au moins performante. Toutefois, l’intégration de différentes fonctionnalités et de différents modules d’un dossier patient électronique est essentielle. Chaque hôpital détermine, dans le cadre de la stratégie de ses projets informatiques si ces fonctionnalités sont réalisables chez un ou plusieurs vendeur(s).  Quelle que soit l’approche choisie (1 ou plusieurs vendeur(s)), il est capital que la prescription électronique soit intégrée dans le DPI.

Une concertation est actuellement en cours pour que certaines recommandations figurant dans le référentiel soient reprises dans les Belgian Meaningful Use Criteria (BMUC). Le point d'action 2 du plan d’action e-Santé se réfère à ces critères. Un programme « accélérateur » a été lancé par Maggie De Block, ministre des affaires sociales et de la santé publique, pour stimuler l’implémentation et l’utilisation effective d’un DP intégré dans tous les hôpitaux belges. Pour 01/01/2019, tous les hôpitaux doivent implémenter 15 fonctionnalités de base (obligatoires) et 2 fonctionnalités « à la carte »  (liste non exhaustive) dans le cadre d’une feuille de route pour progresser vers un DPI entièrement intégré. Ensuite, la feuille de route sera développée jusqu’à 2022. Nous vous communiquerons par la suite les fonctionnalités « à la carte » qui seront reprises dans les BMUC.