Une bonne qualité de l'air intérieur est d'une grande importance pour être en bonne santé, surtout à une époque où nos constructions sont de plus en plus étanches.

Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine d'une mauvaise qualité de l'air intérieur : les feux ouverts, les animaux domestiques, certaines imprimantes, la température et l'humidité de l'air, certains meubles, la formation de champignons sur les murs, les peintures, les cosmétiques…

Les produits de la construction peuvent également constituer une source de substances nocives. C'est pourquoi le Service public fédéral Santé public, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement essaie de limiter autant que possible les sources de substances nocives.

Revêtements de sol

L' Arrêté royal établissant les niveaux seuils pour les émissions dans l'environnement intérieur impose des valeurs limites d'émission des substances chimiques provenant des revêtements de sol. Les produits non conformes ne pourront plus être vendus à partir du 1er janvier 2015.

La législation s'applique à tous les matériaux de revêtement de sol  (tapis plain, parquet, sols coulés, béton lissé, …) et aux colles servant à les fixer. Des valeurs maximales ont été imposées pour plus de 170 substances dangereuses, la plus connue étant le formaldéhyde. Plus aucune substance classée comme étant cancérogène ne peut être émise.

Les revêtements muraux et pour plafonds seront examinés au cours des prochaines années.

Plus d'informations ?

Ici vous trouverez des questions fréquemment posées par les entreprises et une liste coordonnée des valeurs CLI.

Legislation