En tant que citoyen, vous disposez d'un droit d'accès aux informations sur l'environnement de la Belgique. L’Etat fédéral publie tous les quatre ans un rapport fédéral sur l’environnement en collaboration avec toutes les administrations fédéralesdont les compétences ont ou peuvent avoir un impact sur l’environnement. Des notes sur les indicateurs fédéraux environnementaux sont également publiées tous les quatre ans, deux ans après le rapport fédéral.

Le premier rapport fédéral environnemental publié en 2010 a permis de faire un inventaire très complet des compétences de chaque administration fédérale en matière d’environnement. Les rapports suivants ont notamment pour but de montrer l’évolution de la situation par rapport à ce premier état des lieux.

Le principal enseignement qui a pu être tiré de ce premier rapport est que d’importantes compétences environnementales ou liées à l’environnement restent dévolues au niveau fédéral.  De nombreux leviers d’actions sectoriels se situent donc au niveau fédéral.
 
Le premier rapport fédéral environnemental

Ce rapport tirait les conclusions suivantes :

Au niveau de l’état du milieu marin, l’évaluation de l’état de l’environnement marin se fonde sur une base scientifique bien établie.
Au niveau des compétences environnementales : les normes de produits au sens large du terme, le nucléaire, l’import/export/transit d’espèces animales et végétales et le transit des déchetsconstituent le « socle » de la politique environnementale fédérale.
- En ce qui concerne le climat, la biodiversité, la Mer du Nord , compétences dont l’exercice relève des Régions, de nouvelles politiques ont été initiées par l’Etat fédéral, dès la fin des années 90 dans le cadre de la mise en œuvre des engagements internationaux et européens.
- Au niveau des politiques sectorielles, d’importants leviers de mise en œuvre des politiques se situent en dehors de la sphère environnementale. C’est le cas pour  la Recherche et la Science, la fiscalité, les marchés publics, l’énergie, la protection du consommateur et de la santé publique, la sécurité alimentaire, etc. Ces leviers  sont fragmentés entre de nombreux pouvoirs publics et acteurs.

Consultez les autres rapports fédéraux de l'environnement.