Les fumigations sont des traitements destinés à détruire de la vermine, des insectes ou d’autres animaux nuisibles (comme les rats par exemple) en les exposant à la fumée ou aux vapeurs de substances chimiques.

Ce sont surtout des conteneurs qui sont fumigés. Ils peuvent contenir tant des produits alimentaires (des bananes par exemple) que non-alimentaires (des chargements de bois).

Une fumigation comprend trois phases : l'introduction du gaz, la ventilation et la libération. Après la fumigation, un certificat est établi.

Ce gazage ne peut être effectué qu'avec des produits phytopharmaceutiques reconnus ou des biocides autorisés par des entreprises accréditées, qui doivent signaler à l’avance les fumigations auprès de l'Inspection fédérale de l'environnement. Les fumigations sont réalisées sous la surveillance effective d’un utilisateur agréé.

Les contrôles se déroulent principalement dans les ports, les terminaux des sociétés de transport ou qui déchargent les bateaux mais aussi dans les meuneries et les exploitations agricoles.

En 2019, les contrôles ont surtout visé les conteneurs dans les ports d’Anvers, Zeebrugge et Gand.

L’Inspection fédérale de l’environnement est habilitée à effectuer ces contrôles conformément à l'arrêté royal du 14 janvier 1992 sur les fumigations.