Le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement examine les demandes les permis d'environnement requis pour toute activité en Antarctique soit organisée en Belgique ou au départ de la Belgique,  soit menée au sein, à bord ou au moyen d’une infrastructure ou d’un véhicule faisant l’objet d’une construction ou d’un placement dans le cadre d’une activité visée ci-dessous.

Ces permis sont prévus par la loi du 21 juillet 2017. Ils sont signés par le ministre ou secrétaire d'État fédéral chargé de la politique environnementale.

Les activités scientifiques concernent par exemple: le prélèvement d’organismes marins antarctiques et la cartographie des fonds marins, l’étude de l’impact du changement climatique sur la biodiversité, etc.

Pour la saison 2016-2017, 94 permis ont été accordés dont 7 pour des expéditions non-gouvernementalees.

Un permis spécial est exigé dans deux cas :

a.) L'accès aux zones protégées de l'Antarctique

b.) La prise ou l'interférence nuisible avec la faune ou la flore indigène ou l'introduction d'espèces non-indigènes