La conférence "Tomorrow's Chemicals Policy: Perspectives and Challenges" a eu lieu les 23 et 24 avril 2024 dans le cadre de la Présidence belge. Le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement a organisé cet évènement de deux jours afin d'évaluer les progrès réalisés jusqu'à présent et d'anticiper les défis qui restent à relever dans le domaine de la gestion des risques liés aux produits chimiques.

 

Les produits chimiques dangereux et les déchets chimiques qui polluent notre environnement et menacent notre santé et celle de notre planète sont une préoccupation majeure. Le Green Deal, la stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques et les initiatives pour une conception sûre et durable (Safe and Sustainable-by-Design) ont ouvert la voie à l'innovation et à un environnement sans produits toxiques. Des progrès ont été réalisés en vue d'une meilleure protection des personnes et de l'environnement. Néanmoins, face aux défis mondiaux actuels, "nous devons redoubler d'efforts pour promouvoir l'innovation, encourager l'adoption de pratiques plus durables et renforcer la législation européenne telle que REACH et le règlement PIC sur le commerce international de certains produits chimiques dangereux", a souligné la ministre fédérale du Climat, de l'Environnement, du Développement Durable et du Green Deal lors de l'ouverture de la conférence. "Il est essentiel que nous continuions à avancer ensemble vers un avenir plus sûr et plus durable".

 

La politique des substances chimiques sous tous les angles

Plus de 200 participants (parmi lesquels des décideurs politiques, des entreprises et leurs associations, ainsi que des associations de la société civile et des chercheurs) ont assisté à cet événement. Ces échanges ont offert une occasion unique de réfléchir aux réalisations et aux défis restants de la politique européenne et internationale en matière de produits chimiques. Les orateurs , issus des autorités, de l'industrie, de la société civile, du monde universitaire et du programme des Nations unies pour l'environnement ont exposé un état des lieux et leurs  suggestions pour renforcer la législation existante  sur différentes thématiques : les perturbateurs endocriniens, les PFAS, les substances dangereuses dans les produits des consommateurs et le principe du pollueur-payeur, etc.

Les perspectives de révision de REACH et les changements qui peuvent y être apportés, ainsi que le nouveau cadre mondial sur les produits chimiques (Global Framework on Chemicals) ont également été abordés. Des exemples plus concrets de mesures prises par les États membres ont été mis en lumière, comme le récent arrêté royal belge interdisant l'exportation de certaines substances dangereuses vers des pays non membres de l'UE.

Des ambitions toujours plus élevées

Au niveau de l'UE, l'urgence de remplir intégralement les engagements politiques de la Stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques a été réitérée tout au long des discussions. Par ailleurs, le Cadre mondial sur les produits chimiques adopté en 2023 ouvre une nouvelle voie en direction d'un environnement plus sûr et sans produits toxiques. Il est désormais crucial d'assurer sa mise en œuvre effective.

Au cours de la conférence, l'accent a été placé sur la nécessité de travailler ensemble avec détermination et solidarité, sachant que ce n'est qu'à travers des perspectives claires et une action collective que nous pourrons construire un avenir meilleur. La nécessité d'innover dans la conception sûre et de renforcer les mesures visant à accélérer les progrès durables a également été soulignée par les groupes d'experts.

Un nouveau sentiment d'urgence est palpable à la fin de la conférence : stimuler les actions en faveur d’un monde où les produits chimiques non seulement cessent d'être considérés comme une menace, mais deviennent des moteurs de progrès et de développement durable.


Plus d’informations :

https://belgian-presidency.consilium.europa.eu/en/events/tomorrows-chemicals-policy-perspectives-and-challenges/