Toutes les administrations concernées suivent de près la situation et prennent les mesures nécessaires. « Ces dernières semaines, les différents niveaux de pouvoir ont bien collaboré. Pour cela, nous ne pouvons que remercier les différents services. Plus que jamais, cette intense collaboration doit se poursuivre. Chacun a un rôle à jouer dans le respect de ses compétences, pour lutter contre la propagation du virus », dit Maggie De Block, ministre fédérale de la Santé publique, qui préside la conférence et l’avait appelée à se réunir.

Les huit ministres compétents saluent la réunion de la CIM et insistent sur la bonne collaboration pendant les dernières semaines, par exemple par la composition mixte de la taskforce qui gère le risque (Risk Management Group – RMG).

Échange d’informations

Pendant la réunion, des informations ont été échangées afin les ministres disposent du même niveau d’informations concernant notre deuxième compatriote infecté par le nouveau coronavirus. Le premier cas en Belgique était une personne rapatriée de Wuhan qui a entretemps pu quitter l’hôpital en bonne santé.

La situation est évolutive. Des scénarios sont prêts en fonction de l’évolution du nombre de patients dans notre pays, où chaque niveau joue un rôle avec ses propres compétences. Les mesures prises doivent être étayées scientifiquement et rester proportionnelles. Un comité scientifique (Risk Assessment Group) remet, pour cela, des avis au RMG. Toutes les mesures s’inscrivent aussi dans le cadre international, tant vis-à-vis des prescriptions de l’Organisation mondiale de la Santé que des discussions entre les ministres européens de la Santé publique.

Les plans et procédures existants ont été expliqués. Des points d’attention ont été relevés ainsi que des éléments où une collaboration renforcée est nécessaire. Les différentes entités s’engagent à prendre toutes les mesures nécessaires, de manière concertée et dans le respect des compétences de chacun, pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Communication sereine et vigilance accrue

Tant les administrations que les différentes autorités politiques restent vigilantes et soulignent l’importance d’une communication renforcée et sereine envers la population. Les ministres souhaitent coordonner davantage les différentes initiatives en termes de communication. La situation continuera à être suivie dans les jours et semaines à venir. Demain matin, se tiendra un Comité de concertation sous la présidence de la Première ministre.

Pour lutter au mieux contre la propagation du virus dans notre pays, on ne peut qu’insister sur les mesures d’hygiène de base auprès de toute la population, comme se laver régulièrement les mains, utiliser des mouchoirs en papier et les mettre immédiatement à la poubelle, tousser dans le pli du coude au lieu de mettre sa main devant la bouche, et contacter un médecin généraliste par téléphone en cas de maladie (fièvre, toux, état grippal, etc.)

Les huit ministres de la Santé publique sont :

  • Maggie De Block – État fédéral
  • Wouter Beke – Flandre
  • Christie Morreale – Wallonie
  • Valérie Glatigny – Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Bénédicte Linard – Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Alain Marron – Commission communautaire commune et Commission communautaire française
  • Elke Van den Brandt – Commission communautaire commune et Commission communautaire flamande
  • Antonios Antoniadis – Communauté germanophone