Le projet soins de développement en néonatologie vise à soutenir la transformation des unités néonatales traditionnelles en unités des soins de développement (Developmental Care) centrés sur la famille (Family Centered Care) et respectant la proximité Mère - Nouveau-né (Couplet Care).

Pour ce faire, le SPF Santé publique favorise la formation du personnel médical et soignant de ces services, dans le domaine spécifique des soins de développement. Il propose un soutien financier aux institutions de soins qui développent ou actualisent les connaissances de leur personnel, au travers de formations spécifiques (contenu et volume d’heures pertinents, prédéfinis, vérifiables).

 

>>> Recommandations de soins et supports didactiques <<<

Dans cette rubrique nous vous montrons des vidéos de comportement de soins commentés, montrant le bénéfice des soins de développement pour le bébé et sa famille.

⇒ Peau à peau

Voir aussi :


Découvrez l'historique du projet . Consultez dans cette liste les hôpitaux participant au projet en 2015.

1. Objectifs

  • Eviter toute séparation de la mère et du nouveau-né, en particulier en cas de naissance prématurée;
  • Réduire le stress lié aux facteurs environnementaux (bruit, lumière, respect du sommeil);
  • Promouvoir la maturation neurosensorielle du bébé par des procédures de soins spécifiques adaptées au prématuré;
  • Soutenir les parents dans la compréhension du comportement de leur enfant afin de faciliter les relations entre les parents et leur bébé au cours du séjour néonatal et après la sortie;
  • Favoriser le développement des nouveau-nés à risque et soutenir leur famille.

Le volet « soins de développement », extension du contrat concernant l’allaitement maternel datant de 2013, s'atèle à promouvoir la formation du personnel médical soignant des maternités et des services de néonatologie.

 

2. Cellule de coordination

La cellule de coordination mise en place par le SPF Santé Publique autour de ce projet propose aussi un accompagnement sur site pour les unités qui désirent implanter les soins de développement. Elle organise aussi des réunions inter-hospitalières à thèmes pour les hôpitaux sous contrat.

Missions

  • Définir le cadre de formations dans le domaine des soins de développement y compris la détermination du contenu de celles-ci, le volume horaire, les modalités pratiques ainsi que les méthodes pédagogiques préconisées
  • Etudier l’offre de formations existante et la validation des programmes de celles-ci
  • Développer des initiatives de promotion de ces formations dans les hôpitaux, notamment par le biais de réunions inter hospitalières thématiques
  • Evaluer l’impact de ces formations sur la qualité des soins et les taux d’allaitement maternel
  • Accompagner les équipes à l’implantation de soins de développement dans leur service
  • Informatiser les outils d’évaluation et de collecte des résultats au niveau des hôpitaux et mettre à jour les documents
  • Maintenir des contacts nationaux et internationaux dans le cadre des soins de développement, au niveau européen et avec la fédération internationale du NIDCAP (NFI)
  • Diffuser toutes les initiatives prises en faveur des soins de développement auprès des professionnels, des institutions hospitalières et du public (site web, organisation de symposium de valorisation des initiatives, traitement des demandes d’information des institutions ou des particuliers en rapport avec le processus de formation ou d’implantation de soins de développement).

 

3. Contrat formation en soins de développement

Modalités

Le SPF Santé publique s’engage à verser 4000 euros sur base annuelle aux institutions sous contrat pour autant qu’elles remplissent leurs obligations.

Obligations du contractant 

  • Constituer un comité d’accompagnement au projet soins de développement
  • Organiser des formations ou envoyer son personnel à des formations à concurrence de 400h par an comprenant minimum 200 h en formation de base ou continuée en allaitement maternel reconnue par le SPF santé (sauf si l’institution peut prouver que 80% du personnel a déjà bénéficié d’une formation de base en AM)
  • Communiquer annuellement au SPF un relevé des formations et un rapport annuel selon le modèle fourni sur le site
  • Assister aux réunions inter-hospitalières du SPF santé
  • Respecter et mettre en application le code international de commercialisation du lait maternel et les résolutions de l’OMS

Critères de reconnaissance des formations SDD et formulaires

Les formations obtiendront un numéro d’agrément par le SPF si elles rencontrent les critères proposés dans les différents formulaires disponibles sur site.
Ces critères correspondent à des contenus et un nombre d’heures spécifiques.

Les différents formulaires sont :

  1. Sensibilisation aux soins de développement
  2. Formation en soins de développement (approche théorique, pratique & management)
  3. Formation au titre de professionnel NIDCAP
  4. DIU en soins de développement
  5. Activités de formations continues

Vous trouverez ces documents sous l'onglet "formulaire" de cette page.

Procédure administrative

  • La demande de reconnaissance est examinée dans les 60 jours (utilisation du formulaire ad hoc).
  • Si la formation rencontre les critères de reconnaissance, celle-ci reçoit un numéro d’agrément valable 5 ans (à l’exception d’une modification du contenu).
  • Les participants devront recevoir une attestation
  • En fin de cycle de formation, les organismes de formations transmettent au SPF un listing des participants

Les réunions inter hospitalières 2016-2017

Les coordinatrices organisent des réunions à thèmes pour les hôpitaux sous contrat. Ceci afin de soutenir l’information et le développement des connaissances dans des thématiques « soins de développement ». Les thèmes sont choisis sur base de l’évaluation des besoins, des demandes des services représentés.
Ces réunions peuvent être plénières et se déroulent sur une journée. Elles peuvent aussi s'organiser en deux groupes linguistiques, sur une matinée. Un lunch commun est alors organisé afin de permettre des échanges réciproques. Les réunions inter hospitalières peuvent être comptabilisées par les institutions participantes comme heures de formation requises dans le cadre du contrat.

Accompagnement sur site

Les coordinatrices proposent un accompagnement à l’implantation des soins de développement dans les services demandeurs.
Cet accompagnement consiste à soutenir les unités dans l’évaluation de leurs pratiques de soins de développement. Ceci à l’aide d’un outil spécifique permettant une guidance dans la définition d’objectifs de travail, d’un plan d’actions et de critères d’évaluation.
En fonction des besoins et demandes, l’accompagnement prévoit la possibilité d’une information des directions, des chefs de service, des équipes par les coordinatrices sur le projet ainsi qu’un travail en partenariat avec le comité d’accompagnement de l’institution.

Evaluation du projet

La collaboration avec les unités sous contrat formation a débuté par l’évaluation de leurs pratiques de soins de développement sur base d’un questionnaire. Cette évaluation est destinée à cibler les besoins de formation, d’information afin d’y ajuster le travail de la cellule de coordination. Ce questionnaire pourra être utilisé afin de mesurer les progrès dans les pratiques de soins de développement, de manière globale et pour chaque service.

Afin de mesurer les progrès dans les pratiques de soins de développement, de manière globale et pour chaque service.
Afin d’évaluer au mieux le volet soins de développement, quelques items spécifiques seront ajoutés au rapport annuel demandé par la cellule de coordination du volet « allaitement maternel ».

Au SPF santé, le Projet Soins de Développement continue …

Pour la nouvelle phase 2017-2019 de ce projet, le SPF SPSCAE a souhaité élargir l’offre de formation, initialement réservée aux services NIC, au personnel des fonctions N*. Pour ce faire, un soutien financier de ces institutions sera prévu. Les unités retenues auront alors le choix entre les formations agrées FINE (Family and Infant Neurodevelopmental Education) ou CLE (Compréhension du Langage de l’Enfant prématuré). Ces formations s’inscrivent dans la démarche NIDCAP et permettent d’initier un plus grand nombre de personnes à la fois et contribuent à former les professionnels des unités intensives et non intensives aux soins de développement. Le but est de susciter aussi une réflexion sur les pratiques de soins et permettre l’intégration des parents dans les soins.

40 hôpitaux ont introduit un dossier de candidature, 28 ont été sélectionnés (.PDF) , priorité donnée aux hôpitaux ayant une fonctions N*et à ceux qui n’avaient pas déjà bénéficié d’un soutien à des formations « NIDCAP pour NIC » en 2015-2017.

Un budget de 135.000€ (2500 euros/hôpital sur base annuelle pendant 2 ans) sera débloqué en 2017-2019 pour permettre à chaque hôpital sélectionné de former 4 à 6 membres de l’équipe médicale et soignante. Pour une cohésion du projet dans l’équipe, une session d’introduction aux soins de développement est prévue au début de ces formations pour l’ensemble des membres de l’équipe sélectionnée.

4. Formation NIDCAP

Le gouvernement aide les services NIC à implanter les soins de développement au travers du programme NIDCAP. Le programme NIDCAP permet l’adaptation des pratiques de soins au comportement du bébé dans un travail étroit de collaboration avec les familles afin de soutenir le développement de l’enfant et faciliter l’attachement. Ce programme passe par la formation du personnel à l’observation du comportement du bébé prématuré et/ou vulnérable afin d’établir des plans de soins de développement.

Les hôpitaux sélectionnés ont reçu :

  1. un soutien financier pour former 2 personnes à cette approche au départ d’une formation reconnue par le SPF Santé publique.
  2. le soutien des coordinatrices du SPF Santé publique

Les unités sélectionnées se sont engagées à :

  • Constituer un comité multidisciplinaire chargé de mettre en place une politique d'implémentation des soins de développement en néonatologie et de soins couplés mère - nouveau-né
  • Détacher leur personnel des soins durant le temps nécessaire à la formation
  • Collaborer avec l'équipe de coordination du SPF Santé publique : participation aux réunions d'information organisées par le SPF, collaboration sur site avec la coordinatrice du SPF
  • Communiquer au SPF Santé publique : les conventions de formation, les documents d'évaluation,  les rapports de formations et certificat ainsi que de remettre un rapport annuel selon le modèle fourni par le SPF

Dix hôpitaux ont été sélectionnés pour ce projet en 2015 :

  1. CHR Namur
  2. CHR Citadelle
  3. Hôpital Erasme
  4. GHDC
  5. CHC Rocourt
  6. CHU Tivoli
  7. UZ Leuven
  8. Zol Genk
  9. St Jan Brugge
  10. UZ Brussel

Contact information

Laurence Grevesse

Infirmière pédiatrique spécialisée en néonatologie
Consultante en lactation IBCLC
Certifiée NIDCAP

CHU St Pierre - Bruxelles

 

Kelly Janssens

Vroedvrouw
Lactatiekundige IBCLC
NIDCAP en APIB gecertificeerd

Neonatale Intensieve Zorgen afdeling - UZ Leuven