La qualité de l'air intérieur a une incidence directe sur la santé. Maux de tête, irritations du nez, de la gorge et des yeux, infections des voies respiratoires, asthme et d'autres maladies comme le cancer, sont des impacts possibles d'un milieu intérieur pollué. Souvent, l'air intérieur contient plus de substances chimiques que l'air extérieur.

Le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement tient à limiter autant que possible les sources de substances nocives dans la maison, notamment par la fixation de normes sévères pour les produits chimiques ainsi que pour l'utilisation de substances chimiques ayant des effets toxiques potentiels lors de la fabrication de meubles, de revêtements de sols et de murs et pour les matériaux de construction.

Il le fera également par la promotion de produits porteurs de l'écolabel européen et par l'information des consommateurs sur l'utilisation correcte de certains produits.