Médecin généraliste

Le docteur ou médecin* de famille est un médecin dont le domaine de spécialisation est généraliste. Ce médecin ne travaille pas dans un hôpital, mais dans les "soins de santé de première ligne" et effectue éventuellement des visites à domicile. Il est normalement le point de contact dans le sens le plus large du terme pour les personnes ayant des problèmes de santé. Il veille sur la situation globale du patient pendant une période plus longue. Le médecin généraliste est également le coordinateur de tous les soins requis pour le patient.

Le médecin généraliste traite nonante pour cent de tous les problèmes qui lui sont soumis. Les dix pour cent restants sont orientés vers un autre médecin spécialiste ou un secouriste.

En Belgique, les médecins ne sont autorisés à exercer la médecine que si leur diplôme a été visé par les instances compétentes et s'ils sont inscrits au tableau de l'Ordre des Médecins.
Plus d'information ainsi que la législation relative à la profession.

Médecin spécialiste
Un patient consulte un médecin spécialiste* sur rendez-vous. Un rendez-vous est obtenu soit par l'entremise d'un médecin généraliste ou d'un prestataire de soins ou soit en prenant contact directement avec le spécialiste. Les médecins spécialistes peuvent travailler sur une base indépendante, dans un établissement de soins de santé agréé, ou les deux. Les médecins spécialistes ne font pas de visite à domicile.
La législation précise les critères d'agrément spécifique des médecins spécialistes, des maîtres de stage et des services de stage dans les différentes spécialisations (lien ici).


L'agrément d'une spécialisation médical est transposé dans une loi (‘arrêté royal’, aussi A.R.) et publié au Moniteur belge. Les spécialisations médicales reconnues en Belgique portent le titre de médecin spécialiste dans la spécialisation concernée.


Spécialisations agréées en Belgique :
Anesthésie-réanimation – Médecine du travail – Cardiologie – Dermato-vénérologie – Endocrino-diabétologie – Réadaptation fonctionnelle et professionnelle des personnes handicapées – Médecine physique – Gastro-entérologie – Gériatrie – Gynécologie et obstétrique – Chirurgie – Soins intensifs – Médecine interne – Biologie clinique – Chirurgie orale et maxillo-faciale – Néphrologie – Neurochirurgie – Neurologie – Neuropsychiatrie – Médecine nucléaire – Médecine nucléaire in vitro – Ophtalmologie – Orthopédie – Oto-rhino-laryngologie – Anatomie pathologique – Pédiatrie – Neurologie pédiatrique – Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique – Pneumologie – Psychiatrie – Radiothérapie-oncologie – Rhumatologie – Réadaptation – Radiodiagnostic – Stomatologie –Médecine d'urgence - Urologie.
Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


 

Dentiste généraliste

Un dentiste est quelqu'un qui a étudié la dentisterie et qui peut exercer cette branche dans tous ses aspects. Les dentistes généralistes suivent une formation de master de cinq ans à université et complètent leur formation par un stage d'une année débouchant sur le titre de dentiste généraliste.


Dentiste spécialisé
En Belgique, le Master en sciences dentaires peut se spécialiser et devenir orthodentiste ou parodontologue. Les conditions d'agrément et la procédure de ces spécialisations sont entrées en vigueur en 2001.


Un orthodontiste (parfois aussi appelé le dentiste des appareils) est un dentiste spécialisé en orthodontie. Un orthodontiste s'occupe d'étudier la forme, la croissance et le développement de la dentition Un orthodontiste s'occupe d'étudier la forme, la croissance et le développement de la dentition et de la mâchoire et d'optimiser l'état de la dentition et de la mâchoire au moyen d'un appareil (orthodontie). La spécialisation requiert une formation de quatre années qui ne peut être suivie que dans les universités.
 

La parodontologie est une spécialisation de la dentisterie axée sur les muscles masticateurs des dents et des molaires : l'os maxillaire, la gencive et le ligament parodontal.
Après avoir suivi un master en dentisterie, trois années d'études de spécialisation débouchant sur le titre de dentiste-parontologue peuvent être suivies.


Pour se spécialiser en spécialisation chirurgie maxillaire, tant le diplôme de médecin que de dentiste sont exigés.
plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


Pharmacien

Un pharmacien est un expert dans le domaine des médicaments. Le pharmacien agréé est la seule personne habilitée à vendre des médicaments non-remboursables et/ou de délivrer au patient des médicaments sur recette ou sur prescription. La location et la vente de médicaments est soumise à des règles strictes. Le pharmacien agréé doit s’inscrire préalablement à la commission médicale Provinciale de son lieu d'établissement. Il doit également être inscrit sur la liste de l'Ordre des Pharmaciens, compétent pour cette profession.

L' Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) est compétente pour l'agrément des pharmaciens.

Pharmacien hospitalier
Le pharmacien hospitalier est un pharmacien ayant une formation spécialisée pour être agréé comme pharmacien hospitalier. Il est habilité à délivrer des médicaments ou des substances pour des examens diagnostiques qui sont prescrits par le médecin traitant et uniquement durant son séjour à l'hôpital. Il/elle n'a aucun contact direct avec le patient.

Le SPF Santé Publique est chargé de l'agrément des pharmaciens hospitaliers. Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


Infirmier

Un infirmier est une personne formée pour effectuer des tâches infirmières. Il a suivi avec succès une formation professionnelle continuée et agréée ou formation de bachelor agrée en art infirmier de trois années. Le diplôme est visé par le SPS Santé Publique.

"On entend par exercice de l'art infirmier l'accomplissement des activités suivantes : observer, identifier et établir l'état de santé sur les plans psychique, physique et social ; définir les problèmes en matière de soins infirmiers ; collaborer à l'établissement du diagnostic médical par le médecin et à l'exécution du traitement prescrit ; informer et conseiller le patient et sa famille ; assurer une assistance continue, accomplir des actes ou aider à leur accomplissement en vue du maintien, de l'amélioration et du rétablissement de la santé de personnes et de groupes qu'ils soient sains ou malades ; assurer l'accompagnement des mourants et l'accompagnement lors du processus de deuil."

Dans les établissements de soins, il/elle travaille surtout dans une approche multidisciplinaire. Il accomplit certaines tâches à la demande du médecin ou bien assiste celui-ci.
L'infirmier travaillant en première ligne travaille généralement comme indépendant ou dans une pratique de groupe. Il/elle dispense essentiellement des soins à domicile, sur prescription du médecin traitant.

Il existe une liste détaillée des tâches hospitalières et dispenses de soins que l'infirmier peut accomplir en fonction du diplôme obtenu.


La tendance générale à se spécialiser dans le cadre de l'art infirmier se traduit dans une liste de titres professionnels particuliers aux personnes qui ont obtenu un diplôme d'une formation d'une année (Bachelor After Bachelor) dans un domaine spécifique après l'obtention de bachelor en art infirmier. Pour chaque titre professionnel, des conditions spécifiques en ce qui concerne la formation, la formation continue, les compétences acquises et les responsabilités ont été déterminé par la loi.

Certaines prestations médicales ne peuvent être effectuées de manière autonome que par des infirmiers détenteurs de titres professionnels particuliers.

Le SPF Santé Publique enregistre et décerne le titre professionnel particulier au demandeur.

Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.

 


Aide-soignant

Un aide-soignant bénéficie d'une formation spécifique au niveau de l'enseignement moyen secondaire (Les aides-soignants sont employés dans les hôpitaux, dans les maisons de repos et de soins, ou chez des infirmiers à domicile, où ils accomplissent des tâches curatives sous la supervision d'un infirmier. Il existe une liste détaillée des tâches curatives qu'un aide-soignant peut accomplir ou non, en faisant l'objet d'une supervision. N'en font pas partie les soins aux blessures ouvertes ou les injections. La tâche d'un aide-soignant consiste essentiellement au suivi de l'hygiène personnelle du patient, à lui apporter de l'aide à ce niveau, à l'aider à boire et à manger, à prendre ses médicaments par voie orale ainsi qu'au suivi général du patient.
Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


Kinésithérapeute

Un kinésithérapeute s'occupe de traiter les plaintes du système locomoteur et de support humain (muscles, squelette, tendons,…) sur prescription médicale d'un médecin. Il peut adapter la prescription à la situation du patient et doit en informer le médecin traitant.
Le kinésithérapeute reçoit son agrément du SPF Santé Publique s'il a réussi une formation spécifique en kinésithérapie de quatre années d'enseignement supérieur universitaire ou non universitaire.

Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


Sage-femme

Une accoucheuse, ou sage-femme (la profession existe également pour les hommes), est chargée de l'accompagnement d'une grossesse et d'une naissance lorsqu'elles se déroulent de façon normale et sans problème. La sage-femme peut administrer de manière indépendante et sur sa propre responsabilité exercer une partie de la médecine pour ce qui a trait à l'obstétrique ‘physiologique’ ou normale.
Ils/elles assurent le suivi des femmes avec une grossesse qui se déroule dans des conditions normales, procèdent à un accouchement physiologique et accompagnent la femme et le nouveau-né pour ce qui est de l'allaitement et des soins pendant la durée de l'accouchement. Elles orientent vers le gynécologue les femmes enceintes présentant des risques ou des complications.

Dans les services maternité et dans la section d'obstétrique de l'hôpital, il y a presque uniquement des sages-femmes agréées qui y travaillent. Des sages-femmes se trouvent aussi dans les services en néonatologie, en infertilité et en gynécologie. Elles font aussi des consultations avec le médecin spécialiste à qui elles prêtent assistance et avec lesquels elles collaborent. La sage-femme en emploi indépendant fournis des soins à la mère et l’enfant à domicile ou dans son cabinet, y compris la naissance à domicile, dans une maison de naissance ou dans son cabinet. La sage-femme peut accompagner les femmes à l’hôpital pendant le travail et la parturition.

La sage-femme agréée a obtenu un bachelor en obstétrique.

Plus d'informations ainsi que la législation relative à la profession.


Paramédical

Un paramédical est une personne qui effectue des actes diagnostics ou thérapeutiques ou qui accomplit des prestations de secours à la demande d'un médecin. Ces prestations sont propres à la profession et déterminé par la loi. Elles ne peuvent être effectuées que par ces praticiens professionnels agréés dans le domaine spécifique. Les paramédicaux peuvent travailler sur une base indépendante, dans un établissement de soins de santé agréé, ou les deux.
Les formations requises pour une profession paramédicale varient d’une formation spécifique technique au niveau de l'enseignement secondaire (

Les professions de santé paramédicales déjà agréés en Belgique ou dont la procédure d'agrément est en cours d'élaborations sont les suivantes :

  • Assistants pharmaco-techniques

Les assistants pharmaco-techniques effectuent les tâches qui sont déterminées par loi sous la responsabilité d’un pharmacien. La profession est reconnue depuis 2010 et requiert un diplôme de l'enseignement supérieur technique délivré par une école secondaire.

  • Diététicien

Les diététiciens sont des spécialistes dans le domaine de l'alimentation en rapport avec la maladie. Sur prescription du médecin, un diététicien traite des patient par un avis sur mesure quant à l'alimentation ou au régime. Par son traitement, il peut favoriser un certain modèle alimentaire (le régime) favorable à la santé physique. Il/elle possède au moins un diplôme de bachelor professionnel ou un diplôme de master.

  • Ergothérapeutes

Les ergothérapeutes s'attachent à rendre à nouveau possible des actions chez des personnes qui, en raison d'une maladie ou d'un handicap, ont subi une limitation physique ou psychique. Ce qui caractérise l'ergothérapie, c'est le regard tant sur la personne que sur l'environnement et l'activité. Ils travaillent avec le client afin d'éviter les principaux obstacles de la vie quotidienne. Ils travaillent sur l'autonomie, la productivité, la mobilité, l'habitation, les loisirs. L’ergothérapeute agréé possède au moins un diplôme de bachelor professionnel.

 

  • Logopèdes

Les logopèdes prodiguent prévention, soins, entraînement et avis en ce qui concerne les fonctions primaires de la bouche (sucer, déglutir et mastiquer), l'audition, la voix, la langue et l'élocution. L'intervention logopédique vise la communication (compréhension et production d'une langue parlée et écrite, mais également la communication de soutien), ainsi que la capacité à manger et à boire au cours des différentes phases. Il possède au moins un diplôme de bachelier professionnel ou un diplôme de master.
 

  • Audiologues et audiciens

Les audiologues se sont spécialisés dans la prévention, la détection, l'examen et la correction – au moyen d'outils – des troubles de l'audition. Ils apportent une aide dans les aspects psychologiques et psychosociaux de la surdité partielle. Étant donné que l'audition et le fait de (d'apprendre à) parler sont étroitement liés, l'audiologue travaille en étroite collaboration avec le logopède et le médecin ORL. L’audiologue possède au moins un diplôme de bachelier professionnel ou un diplôme de master.
Les audiciens ont suivi une formation post graduat supplementaire. Ils/elles travaillent dans des commerces et laboratoires proposant des dispositifs d'aide à l'audition, qui peuvent prodiguer informations et avis sur les appareils pour malentendants, les fabriquer sur mesure, les adapter et les vendre.

  • Orthoptiste-optométriste

L’orthoptiste-optométriste est le professionnel paramédical dans le domaine des soins oculaires qui examine et traite les troubles du système oculaire et visuel, comme le strabisme, l’amblyopie, la diplopie, les troubles liés à la lecture, la malvoyance, les troubles du système vestibulaire, etc.  L’orthoptiste-optométriste collabore étroitement avec l’ophtalmologue. Vous trouverez ici des informations sur la formation à suivre pour exercer la profession.

  • Prothésistes

Un prothésiste est spécialisé dans la conception et l'adaptation de prothèses. Les prothèses sont tous les dispositifs supplétifs rattachés au corps, utilisés tant après une amputation qu'en cas de raccourcissement d'un membre. Il existe ainsi des prothèses des membres inférieurs, des membres supérieurs… Il conçoit également des chaussures et des semelles orthopédiques, qu'il adapte. La formation comprend au moins le diplôme au niveau d'un bachelor professionnel spécifique.

  • Bandagistes et orthésistes

Il s'agit de prestataires de soins spécialisés qui, après avoir obtenu un des bachelors professionnels cités en dessus, ont suivi une formation complémentaire en qui peuvent faire enregistrer leur titre supplementaire de bandagiste ou d’orthésiste, à condition qu’ils répondent aux exigences légales d'agrément.

  • Les bandagistes sont spécialisés dans la fabrication, l'adaptation et la vente de bandages destinés à soutenir le corps et de moyens destinés à la réadaptation, à la réhabilitation, à la mobilité et à la fonction de mobilité qui améliorent le bien-être ainsi que la qualité de la vie quotidienne : p.ex. ceintures herniaires, ceintures ventrales, chaises roulantes, dispositifs d'aide à la marche, tricycles orthopédiques, et, par extension, un système permettant de se tenir debout …
  • Les orthésistes sont spécialisés dans la fabrication et l'adaptation d'orthèses. Les orthèses sont tous les dispositifs liés au corps qui n'ont pas une fonction de remplacement. Il s'agit de dispositifs matériels orthopédiques qui ont pour but de soutenir, d'immobiliser, de redresser ou de décharger l'appareil de soutien et de mouvement en cas de troubles du fonctionnement ou de la fonctionnalité. Citons en guise d'exemples les orthèses du genou, du dos, du poignet, de pouce…
  • Technicien de laboratoire médical

Le technicien de laboratoire médical travaille dans les hôpitaux et les laboratoires cliniques sous la responsabilité d’un biologiste. Ils effectuent des tests et des analyses de toutes les substances biochimiques provenant de l'homme, comme la détection de fer dans le sang, de sucre, de cholestérol, de plaquettes sanguines et d’éléments infectieuses. Sur demande, ils peuvent procéder au prélèvement d'échantillons chez le patient.

 

  • Podologues

Les podologues traitent les personnes présentant des plaintes liées aux pieds et/ou des plaintes découlant d'un fonctionnement anormal du (des) pied(s), d'une position anormale du pied et/ou d'une démarche anormale par l'application de techniques de correction ou de protection, comme une orthèse ou des corrections au niveau de la chaussure et de la semelle et conseillent également les patients. Il s'agit en général d'une douleur et/ou de gêne au niveau des pieds, des chevilles, des genoux, des hanches et/ou du dos. Ils prodiguent des conseils d'ordre préventif et traitent la position anormale des orteils ainsi que les affections (graves) de la peau et des ongles ne pouvant pas être traitées par un pédicure (médical). Le diplôme d'un bachelier professionnel spécifique est requis pour l’enregistrement et l’agrément.

 

  • Technologue en imagerie médicale

Le technologue en imagerie médicale actionne le matériel médical sur prescription médicale et sous la supervision du médecin radiologue du service d'imagerie médicale dans l’hôpital. Il contribue à poser des diagnostics (imagerie médicale, IRM fonctionnelle), au traitement des patients (radiothérapie) et aux soins du patient, dans le respect de la sécurité et le bien-être du patient.
Le diplôme d'un bachelier professionnel spécifique est requis pour l’enregistrement et l’agrément.

 

  • Transporteur de patients (non urgent)

Indépendamment de sa formation préalable, le transporteur de patients a acquis le certificat d’une formation de base agréé qui répond aux normes posées et à la législation afin de transporter des patients de leur domicile vers un établissement de soins ou entre deux établissements de soins (à l'exception du transport des personnes visées à l'article 1er de la loi du 8 juillet 1964 relative à l'aide médicale urgente).

 

  • Hygiéniste bucco-dentaire

L’hygiéniste bucco-dentaire effectue des actes essentiellement préventifs, à savoir des actes dans la bouche du patient destinés à prévenir les pathologies et, le cas échéant, à les guérir ainsi qu’à préserver ou à optimiser la santé buccale. L'hygiéniste bucco-dentaire travaille en étroite collaboration avec des dentistes, des dentistes spécialistes et des médecins spécialistes en stomatologie (et chirurgie orale et maxillo-faciale).

L'exercice de la profession d'hygiéniste bucco-dentaire comprend des prestations autonomes, des prestations techniques sur prescription et des actes confiés à l'hygiéniste bucco-dentaire par le dentiste (ou le médecin).

L'hygiéniste peut travailler notamment dans la première ligne de soins, dans un cabinet de dentiste, mais aussi dans les hôpitaux, les centres d'hébergement et de soins, les maisons de repos et de soins, les institutions pour personnes handicapées, les établissements de soins de santé mentale,…

 

Vous trouverez plus d'informations ainsi que la législation relative aux professions paramédicales ici.


* Voir Glossaire