Pour le traitement des données relatives aux professionnels des soins de santé, plusieurs sources sont nécessaires. Dans cette perspective, une distinction est faite entre les données relatives au nombre de professionnels agréés et les données relatives au nombre de professionnels actifs.

 

Données relatives au nombre de professionnels agréés

Le cadastre

La source de données la plus importante est la banque fédérale de données des professionnels des soins de santé ou, en un mot, le cadastre. Le cadastre présente un aperçu de toutes les personnes autorisée à exercer une activité professionnelle agréée en tant que praticien professionnel des soins de santé.

 Un aperçu d’une part, du flux entrant annuel et, d’autre part, du nombre global de praticiens professionnels des soins de santé est documenté dans les statistiques annuelles publiées par la cellule de planification de l’offre médicale. Ces documents sont accessibles ici. La version la plus récente du rapport concerne les données 2016: "Statistiques Annuelles 2016" .

Limitations du cadastre

Le cadastre présente uniquement les individus autorisés à exercer une profession de santé, mais pas les personnes qui l’exercent effectivement. Par conséquent, cette banque de données ne permet pas à la Commission de planification de l’offre médicale de réaliser sa mission.

 

Données relatives au nombre de professionnels actifs

Le cadastre ne permet pas de déterminer si les praticiens professionnels agréés qui y sont repris sont réellement actifs, dans quelle mesure ils exercent cette activité ni dans quels secteurs ils sont actifs.

Pour avoir un aperçu de la position sur le marché du travail des praticiens agréés d’une profession des soins de santé, le projet PlanCAD a été élaboré, avec pour objectif de compléter les données du cadastre au moyen de données externes. La banque de données Datawarehouse Marché du travail & Protection sociale (DWH MT & PS), confiée à la Banque-Carrefour de la Sécurité sociale, constitue un important projet dans le cadre duquel les données socio-économiques provenant notamment des institutions suivantes sont couplées :

  • L’Office national de sécurité sociale (ONSS) et l'Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS) pour les informations sur le statut en tant que salarié, prestations équivalent temps plein, etc.
  • L’Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI) pour les données sur le statut des indépendants, des groupes professionnels etc.
  • L’Institut national d’Assurance Maladie-Invalidité (INAMI) pour les connaissances liées à la nomenclature des prestations de santé et des prestations INAMI.

 Ce couplage de données permet d’apporter une réponse aux questions suivantes :

  • Combien de personnes sont-elles actives dans le secteur des professions de la santé en Belgique ?
  • A quoi ressemble la pyramide d’âge de ce groupe professionnel ?
  • Quelle est la répartition des arrondissements des domiciles et des lieux de travail ?
  • Combien d’équivalents temps plein (= critère relatif pour les prestations) sont prestés par ces personnes ?
  • Comment ce groupe professionnel est-il réparti sur les différents secteurs de la santé ?
  • Comment a évolué le groupe professionnel dans le temps ?

 

A ce jour, des rapports PlanCad sont disponibles pour les infirmiers, les kinésithérapeutes, les médecins et les dentistes. Vous pouvez consulter les résultats ici.