Quelles sont les denrées alimentaires concernées par la Nutrivigilance ?

La Nutrivigilance est un système qui permet l’enregistrement de cas d’effets indésirables liés à la consommation de 4 catégories de denrées alimentaires.

Ces catégories sont les suivantes:

1. Les compléments alimentaires

Il s’agit d’une denrée alimentaire présentée en petites doses et qui, comme leur nom l’indique, complètent l’alimentation. Ceux-ci peuvent se présenter sous différentes formes : capsules, pastilles, gélules, ampoules, poudre, gouttes…

Ils peuvent contenir des vitamines (vitamine C, acide folique…), des plantes (gingembre, ginseng, thé vert…) ou d’autres substances (carnitine, caféine, coenzyme Q10…).

 



Bien qu’ils soient souvent vendus en pharmacie et qu’ils aient le même aspect, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, ils ne soignent ni ne préviennent les (symptômes de) maladies. Il ne faut jamais en prendre plus que la dose indiquée sur l’emballage.

2. Les denrées alimentaires enrichies

Il s’agit d’aliments auxquels des vitamines ou des minéraux ont été ajoutés intentionnellement (boissons énergisantes enrichies en vitamine B6, les céréales enrichies en fer, le lait enrichi en vitamine D…).
 

 


Toutes les informations relatives aux compléments alimentaires et aux denrées alimentaires enrichies se trouvent sur la page suivante: Les compléments alimentaires et les aliments enrichis | SPF Santé publique (belgium.be).

3. Les denrées alimentaires pour des groupes spécifiques

Il s’agit de denrées alimentaires spécialement traitées ou formulées afin de répondre aux besoins d’un type de population spécifique. Cette catégorie de denrées alimentaires inclut:

  • les préparations pour nourrissons et les préparations de suite ;

  • les préparations à base de céréales et les denrées alimentaires pour bébés ;

  • les denrées alimentaires destinées à des fins médicales spéciales ;

  • les substituts de la ration journalière totale, déstinés au contrôle du poids.
     


 

Consultez la page suivante pour accéder à toutes les informations sur les denrées alimentaires destinées à des groupes spécifiques : Aliments pour groupes spécifiques | SPF Santé publique (belgium.be)

4. Les nouveaux aliments autorisés

Il s’agit d’aliments qui n’étaient pas consommés de façon significatives avant le 15 mai 1997 au sein de l’Union européenne et qui ont obtenu, après une évaluation de leur sécurité (les insectes, les graines de chia, le jus de noni, les phytostérols…), une autorisation européenne pour être commercialisés.
 

 
 

Vous trouverez, via ce lien, des informations complémentaires sur les nouveaux aliments : Qu'est-ce qu'un nouvel aliment ? | SPF Santé publique (belgium.be)
 
Ces denrées alimentaires, bien qu’elles soient conformes à la législation, pourraient occasionner des effets indésirables lorsqu'elles sont consommées de manière inappropriée, en quantité excessive, ou par des populations spécifiques auxquelles elles ne sont pas destinées (les enfants...).

Les intoxications alimentaires, qui résultent de la contamination d’aliments, par exemple par des bactéries, doivent être déclarées à l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) : AFSCA - Point de contact pour les consommateurs (favv-afsca.be)