Les biocides présentent tous un risque plus ou moins important pour notre santé - en particulier celle des femmes enceintes et des enfants- et pour notre environnement. C’est pourquoi, si vous devez utiliser un biocide, gardez à l’esprit qu’il faut l’utiliser avec beaucoup de prudence, portez une attention aussi aux enfants et personnes de l’entourage et respecter scrupuleusement les consignes de sécurité. Cela commence déjà avant l’achat d’un tel produit!

1.1. Avant d’acheter un biocide,…

… il est important de se poser quelques questions :

  • En avons-nous vraiment besoin?
  • Existe-t-il une alternative présentant moins de risques pour éloigner le « nuisible » ?
  • Parmi les biocides autorisés, lequel correspond le mieux à mon problème ?
  • Faut-il acheter un équipement de protection comme des gants, des lunettes, … ?

1.2. Acheter un biocide

S’il faut acheter un biocide, mieux vaut acheter la juste quantité au fur et à mesure de nos besoins. Pas nécessaire de faire des stocks ce qui permettra aussi d’éviter les accidents ou l’élimination via les déchets chimiques !

Les biocides sont emballés dans différents types d’emballage comme des bouteilles, des boîtes, des aérosols, des bracelets, etc. Ces emballages répondent à un certain nombre d’exigences légales, comme la présence d’un bouchon de sécurité. Leurs étiquettes reprennent également d’importantes informations obligatoire concernant la composition et les dangers du produit en question ou encore le numéro d’autorisation belge (voir section « étiquette et publicité »). Parfois, le produit est fourni avec un mode d’emploi. Il est important de lire ces différentes informations pour s’assurer de l’achat du bon produit, de comparer les différents biocides proposés et choisir le meilleur par rapport à votre besoin mais aussi dans le respect de votre santé et de l’environnement, de connaître les précautions d’usage adéquates et de prévoir en même temps le matériel ou l’équipement de protection nécessaire, la manière de gérer les déchets ainsi que les mesures à prendre en cas d’accident.

1.3. Avant d’utiliser un biocide

Avant d’utiliser un biocide, la prudence s’impose. Les risques liés à son utilisation sont mentionnés sur l’étiquette sous forme de pictogrammes et d’indications de danger. Lisez-les car vous y trouverez des indications pour une utilisation optimale. Parfois des instructions détaillées se trouvent dans la notice jointe dans l’emballage. Restez très vigilant durant l’usage, surtout en présence d’enfants.

1.4. Lors de l’utilisation d’un biocide, pensez :

  • à vous protéger selon les indications et respecter scrupuleusement les consignes
  • à choisir une bonne protection: pour certains produits les gants en nitrile offrent une meilleure protection que ceux en caoutchouc ou en latex ;
  • à éloigner les enfants lors de l’application ;
  • veiller à éloigner les enfants et personnes tant qu’il y a un risque pour eux (séchage en cours, rinçage encore à faire, …) ;
  • placer les « pièges » comme les granulés anti-souris, les boîtes anti-fourmis, … dans des endroits inaccessibles pour les enfants ;
  • à protéger efficacement les aliments et boissons qui pourraient être exposés ;
  • à ne jamais transvaser le biocide dans un autre récipient (risques d’intoxication accidentelle) ;
  • à respecter les quantités indiquées car mettre trop de produits ne donne pas un meilleur résultat, que du contraire !;
  • à ranger, après utilisation, le biocide dans un endroit sûr, hors de portée des enfants.

1.5. Que faire en cas d’accident avec un biocide ?

Lisez sur l’étiquette, dans la notice ou ailleurs sur l’emballage quelles sont les instructions en cas de premiers soins. Contacter le Centre Antipoisons (Tél. 070/ 245 245) ou votre médecin généraliste/traitant. D’autres conseils utiles se trouvent sur le site web du Centre Antipoisons.

1.6. Elimination d’un biocide

Les biocides doivent être éliminés suivant les instructions indiquées sur l’emballage, si non indiquées, suivre les consignes d’élimination des déchets de votre Région. Ne jetez jamais un biocide à l’égout!

Document