Dans et sur notre mer du Nord, de nombreuses activités se déroulent dans un espace plutôt limité, comme la pêche, la défense, l'extraction de sable, la navigation et les parcs éoliens. Un plan d’aménagement des espaces marins (PAEM) est donc nécessaire pour concilier ces différents intérêts (économique, écologique et social) et pour donner une place à chaque activité en mer du Nord.

Le premier plan d’aménagement des espaces marins a été élaboré par le service Milieu marin pour la période 2014-2020 par ordre du ministre de la mer du Nord. La Belgique a donc été un pionnier en Europe et même dans le monde. Le plan s'étend toujours sur une période de six ans. Pour le nouveau cycle (2020-2026), il entrera en vigueur le 20 mars 2020.

Comment le plan d’aménagement des espaces marins a-t-il vu le jour ?

Le plan d'aménagement des espaces marins a un impact majeur et est donc le fruit d'une coopération étroite avec tous les acteurs concernés. Les ONG, les entreprises, les organismes gouvernementaux, les groupes d'intérêt et les citoyens ont soumis leurs propositions et leurs commentaires au cours de deux cycles de consultation. L'aspect de la durabilité a également fait l'objet d'une attention particulière, par exemple via l'évaluation stratégique de l'impact sur l'environnement (SEA). Après le traitement des contributions, le nouveau PAEM a été signé par le Roi le 22 mai 2019. 

De plus amples informations sur la consultation publique sont disponibles sur www.consult-environnement.be.

Que comprend le plan d'aménagement des espaces marins?

Le plan d'aménagement des espaces marins comprend les sections suivantes :

Une brochure de synthèse pour le plan d'aménegement des espaces marins

La brochure « Cela bouge en mer ... Le plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026 » (disponible à partir de mars) explique les activités les plus importantes dans notre mer du Nord à l’aide de cartes spécifiques. Vous pouvez également tester vos connaissances concernant le plan à l'aide d'un petit quiz.